Android 2.3 (Gingerbread) : Guide De L’utilisateur

Google a mis à la disposition du public le guide de l’utilisateur de Gingerbread, dont la sortie toute fraîche a été annoncée hier. Pour ceux qui attendent avec impatience le déploiement de cette nouvelle version sur leur smartphone et qui souhaitent en savoir davantage sur les nouveautés apportés par Android 2.3 au niveau utilisateur, la publication de ce manuel tombe à point et leur permettra de patienter encore un peu. L’on retiendra surtout les pages traitant d’une des améliorations majeures apportés par Gingerbread, à savoir la téléphonie en VoIP par le biais du protocole SIP (Pages 75, 85 et 355).

Télécharger le manuel utilisateur d’Android 2.3 : Google Mobile

Android 2.3 (Gingerbread) : Sortie Officielle

C’est aujourd’hui, Lundi 6 Décembre, que Google a annoncé officiellement la sortie d’Android 2.3 alias Gingerbread, et la version 2.3 du SDK est à présent disponible au téléchargement sur le site officiel. Alors que l’on s’attendait à une version proposant simplement une refonte de l’interface utilisateur et des améliorations mineures, force est de constater que cette nouvelle mouture est bien plus qu’une banale mise à jour de service.

En plus de la refonte de l’interface utilisateur désormais plus réactive et ergonomique voyant de plus l’apparition d’un thème plus sombre et plus sobre, le clavier virtuel par défaut a également été grandement retravaillé et propose un tout nouveau système de sélection révolutionnaire afin d’effectuer des opérations de copier/coller très facilement grâce à un système de balises déplaçables. Cette version apporte par ailleurs une meilleure gestion de l’énergie et offre en outre un panneau de contrôle permettant de diagnostiquer le système et d’isoler les applications les plus énergivores. Autres nouveautés de taille, l’apparition d’un client SIP pour permettre de router ses appels par Internet et de téléphoner en VoIP, ainsi que la gestion de plusieurs caméras pour les terminaux en étant équipés.

Android 2.3 met également l’accent sur les performances, puisque la machine virtuelle Dalvik bénéficie d’un nouveau garbage collector concurrent minimisant les temps de latence, résultant en un gain significatif au niveau de la réactivité globale ainsi qu’au niveau de la fluidité des animations pour les jeux et les applications multimédias. Ces dernières bénéficieront également de la mise à jour des pilotes vidéos offrant des performances accrues au niveau des opérations OpenGL ES, et de l’introduction du support des codecs vidéos VP8 et WebM ainsi que des codecs audio AAC et AMR-WB.

En conclusion, voici donc une excellente version qui mérite amplement la longue attente qu’elle a suscité. Décidément oui, Android a bel et bien le vent en poupe : Gingerbread est un grand cru!

Annonce officielle : Android Developers

Démographie Des Utilisateurs d’Android

Voici une infographie plutôt intéressante exposant les résultats d’une étude démographique menée au cours du mois d’Octobre 2010 sur un panel de 1025 personnes interrogées, afin d’en savoir davantage sur les utilisateurs du système d’exploitation mobile de Google ainsi que sur leurs habitudes. L’on apprend notamment que 46% des utilisateurs préfèrent un clavier physique en lieu et place d’un clavier virtuel, et que les possesseurs de terminaux Android effectuent en moyenne deux fois plus de paiements ou d’achats d’application que les possesseurs d’autres smartphones.

Fait le plus marquant, et c’est probablement cela qu’il faut retenir ici, c’est que pour 45% des utilisateurs de téléphones Android, il s’agit de leur tout premier smartphone, prouvant s’il était encore nécessaire l’attrait suscité par Android, et ce même sur les nouveaux acheteurs de téléphones intelligents. Des résultats qui sont très encourageant pour l’avenir : Google ne peut que se féliciter d’avoir réussi le pari d’imposer auprès du grand public son système d’exploitation mobile que ses détracteurs disaient réservé aux utilisateurs chevronnés et aux bidouilleurs.

Statistiques Android Mobclix - Novembre 2010

Papaya Game Engine : Moteur De Jeux Pour Android

L’éditeur de jeux PapayaMobile vient de rendre disponible une nouvelle version de Papaya Game Engine : un moteur de jeux pour Android basé sur OpenGL qui est totalement gratuit pour les développeurs, et offre de plus l’accès à diverses fonctionnalités sociales grâce au Papaya SDK permettant de tirer profit du réseau de la communauté Papaya.

Le moteur Papaya Game Engine se présente donc comme un moyen de développement facile et rapide d’application ludiques en utilisant un langage de script dont la syntaxe est similaire à Python et à ActionScript. Il a également l’avantage d’être programmé en C à l’aide du NDK Android, ce qui permet d’obtenir une rapidité d’exécution très supérieure aux moteurs de jeux existants en Java. L’utilisation du SDK associé offre en outre divers moyens de monétiser les applications créées, rendant donc les perspectives de développement intéressantes pour les éditeurs : si ce moteur tient ses promesses, nul doute que nous devrions voir apparaître bon nombre de nouveaux jeux Android de qualité dans les mois à venir.

Une démonstration des capacités de Papaya Game Engine :

Site de PapayaMobile : http://www.papayamobile.com

Google Docs : édition De Documents Sur Mobiles

Bonne nouvelle pour tous les utilisateurs de Google Docs, puisqu’il sera désormais possible d’éditer des documents texte (en plus des feuilles de calcul qui étaient quant à elles déjà modifiables) directement sur son mobile, aussi bien sur les téléphones Android que sur ceux équipés d’iOS. Ces fonctionnalités d’édition seront progressivement déployées durant les jours qui suivent pour les utilisateurs d’Android 2.2, avec support de l’anglais uniquement dans un premier temps, puis des langues additionnelles dont le français. A noter également qu’il est possible d’utiliser l’outil de synthèse vocale afin de dicter son texte au lieu de le saisir au clavier, et gagner ainsi en efficacité et en productivité.

Grâce à l’arrivée de ces nouvelles fonctions, les utilisateurs de Google Docs pourront donc éditer depuis n’importe où des documents personnels ou collaboratifs, ce qui représente un gros pas en avant en attendant la sortie d’une éventuelle application dédiée.